‘Coinbase partage les géodonnées des clients avec les douanes américaines’

Dernière mise à jour: 30 juin 2022

Coinbase fournit des géodonnées à l’US Immigrations &amp ; Customs Enforcement (ICE). Ce service d’immigration et de douane peut suivre les transactions en bitcoins qui ont eu lieu via la plateforme Coinbase. Les transactions impliquant l’éther et le stablecoin Tether peuvent également être suivies, rapporte The Intercept. Ce média fonde ses conclusions sur des documents confidentiels qui lui ont été communiqués par l’organisme de surveillance de la vie privée Tech Inquiry.

Fait inquiétant, Coinbase ne propose pas à ses clients une option d’utilisation de leurs données, ICE peut utiliser toutes les données des clients sans autorisation.

Coinbase Tracer

La bourse américaine est un monstre à plusieurs têtes. Non seulement elle vend des crypto-monnaies, mais elle vend également un logiciel de traçage aux gouvernements et aux entreprises sous le nom de Coinbase Tracer. L’ICE dispose d’une licence de ce logiciel spécialisé pour 29 000 dollars, qui permet de relier les données personnelles aux transactions sur la blockchain du bitcoin. L’unité Homeland Security Investigations a également acheté le logiciel Coinbase Tracer pour 1,36 million de dollars.

Les transactions en bitcoin sont pseudonymes sur le réseau, mais dans le mur de Coinbase, les clients sont tenus de s’identifier par une procédure KYC. Il est ainsi possible de relier certaines transactions à des personnes.

Selon Jack Poulson, directeur de l’organisme de surveillance de la vie privée Tech Inquiry, l’ICE a accès à un large éventail de fonctions médico-légales grâce au logiciel Coinbase Tracer. Il s’agit d’un outil de collecte de renseignements de la société (anciennement connue sous le nom de Coinbase Analytics).

Coinbase Tracer permet aux clients, tant au sein du gouvernement que du secteur privé, de suivre les transactions via la blockchain. Le logiciel aide à détecter et à sélectionner les transactions “suspectes”. Aux yeux de Coinbase, ils ne font rien de mal. Ils aident les gouvernements et d’autres entreprises à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Dans le cadre du contrat que l’ICE a conclu avec Coinbase, il est possible d’effectuer des “analyses de liens multi-sauts pour les crypto-monnaies entrantes et sortantes”. De même, le “démixage” des transactions, par exemple des transactions qui sont passées par un mélangeur, est possible. Mais aussi l’analyse rétroactive des “données historiques de géolocalisation” est possible. Un point important : ICE n’a pas demandé aux clients de Coinbase la permission d’analyser et d’utiliser leurs données.

Selon Coinbase, ils utilisent des sources publiques et les données des clients ne sont pas utilisées.

Grand nom

Coinbase est cotée au Nasdaq et est considérée comme la plus grande bourse de bitcoins et de crypto-monnaies d’Amérique. Des parties telles que MicroStrategy achètent leurs bitcoins via Coinbase Prime, la branche de courtage de la société.

Author
  • Ivan Brightly

    Ivan Brightly is a leading cryptocurrency analyst and author with over 5 years of experience in the blockchain and digital asset space. He previously served as a senior analyst at a major cryptocurrency hedge fund where he led quantitative research and trading strategy development.

    Ivan holds a Master's degree in Finance from the London School of Economics and a Bachelor's in Computer Science from Stanford University. He is frequently invited to speak at fintech and blockchain conferences worldwide on topics spanning cryptocurrency trading, blockchain technology, and the future of digital assets.

    Ivan's commentary has been featured in several major finance and technology publications including Forbes, Bloomberg, and CoinDesk. He is considered one of the most insightful voices analyzing new developments in the cryptocurrency and blockchain industry.

error: Alert: Content is protected !!