Fabio Panette, cadre de la BCE, veut interdire le minage de bitcoins

Dernière mise à jour: 9 décembre 2022

Fabio Panette, un cadre important de la Banque centrale européenne (BCE), veut interdire l’extraction de bitcoins dans la zone euro. La raison, bien sûr, est l’argument éculé du climat qui peut être réfuté avec de nombreuses applications intéressantes en attendant.

Interdiction du minage de bitcoins

Lors du sommet Insight de la London Business School, le 7 décembre, Panetta a pointé du doigt ce qui suit : “les jetons dont l’empreinte carbone est excessive devraient être interdits”. Il est clair que l’exécutif de la BCE fait ainsi référence au bitcoin.

Ce que Panetta oublie ainsi, c’est que plus de 50 % de l’ensemble du réseau Bitcoin fonctionne avec l’énergie renouvelable tant appréciée par les politiciens européens. En outre, nous voyons de nombreux acteurs de l’industrie pétrolière et gazière découvrir qu’ils peuvent émettre beaucoup moins de CO2 grâce au bitcoin.

Prenons l’exemple d’ExxonMobil, qui utilise le minage de bitcoins pour éviter de devoir brûler son excédent de production de gaz. Le torchage du gaz signifie littéralement qu’ils le brûlent pour rien car il n’y a pas d’alternatives économiquement intéressantes.

L’extraction de bitcoins permet à l’industrie pétrolière et gazière de vendre ces gaz excédentaires tout en émettant moins de CO2 lors de leur traitement. En fait, le minage de bitcoins réduit les émissions de CO2 par rapport au simple torchage des gaz.

Energie renouvelable

Enfin, nous revenons aux énergies renouvelables. Si vous êtes un défenseur de la transition vers les énergies renouvelables, il serait également logique d’être un défenseur du minage de bitcoins.

En effet, l’un des problèmes des énergies renouvelables est qu’elles sont imprévisibles. Après tout, l’énergie renouvelable dépend des caprices de la nature. Il y a beaucoup de vent ? Alors les éoliennes produisent beaucoup d’énergie.

Cela ne signifie pas pour autant que le réseau électrique peut utiliser toute cette énergie. Une partie de l’énergie produite par les éoliennes est perdue pour cette raison, tout simplement parce que la demande n’est pas là et qu’il est pratiquement impossible de stocker cette énergie pendant une longue période.

Cela signifie que le producteur doit jeter cette énergie. Sauf s’il connecte des mineurs de bitcoins à son parc éolien, car il peut alors utiliser cette surproduction pour miner des bitcoins. L’énergie n’est alors pas gaspillée et les marges des producteurs d’énergie renouvelable augmentent.

Le bitcoin rend ainsi les énergies renouvelables plus rentables et peut donc être un catalyseur de l’investissement dans les énergies renouvelables. Il peut rendre l’investissement dans les énergies renouvelables un peu plus attrayant.

Author
  • Ivan Brightly

    Ivan Brightly is a leading cryptocurrency analyst and author with over 5 years of experience in the blockchain and digital asset space. He previously served as a senior analyst at a major cryptocurrency hedge fund where he led quantitative research and trading strategy development.

    Ivan holds a Master's degree in Finance from the London School of Economics and a Bachelor's in Computer Science from Stanford University. He is frequently invited to speak at fintech and blockchain conferences worldwide on topics spanning cryptocurrency trading, blockchain technology, and the future of digital assets.

    Ivan's commentary has been featured in several major finance and technology publications including Forbes, Bloomberg, and CoinDesk. He is considered one of the most insightful voices analyzing new developments in the cryptocurrency and blockchain industry.

error: Alert: Content is protected !!