Jason Yanowitz, expert en bitcoin : C’est là que ça se gâte

Dernière mise à jour: 15 juin 2022

Le cofondateur de la société de crypto-médias Blockworks a donné son point de vue sur le marché baissier actuel dans un long fil Twitter. Ça va être long et ça va être bien pire. Arthur Hayes voit 20 000 dollars comme un niveau de soutien crucial.

Phase 1 et 2

Dans un long fil twitter, le cofondateur de Blockworks a divisé le marché baissier en trois phases. Selon lui, nous avons dépassé la première phase, où l’on ne ressent pas encore un marché baissier.

“L’enthousiasme (et la cupidité) du marché haussier existent toujours”, a-t-il tweeté à propos de la phase 1. “On a l’impression que les prix sont tombés à des ‘valeurs réalistes'”.

Dans cette phase, il y a encore beaucoup d’investissements dans les nouveaux projets et leur construction. Et comme il y a beaucoup d’argent, les décisions difficiles, comme les licenciements et l’arrêt du développement de produits, n’ont pas encore à être prises.

Nous sommes maintenant dans la phase 2. Les récits ou scénarios conçus pour rationaliser la tendance à la baisse du marché s’épuisent. Des licenciements ont lieu, des rapports cyniques apparaissent dans les médias grand public et l’on parle de ventes forcées de crypto-monnaies. L’implosion de Luna a marqué le début de cette phase.

“Dans la phase 2, les diamantaires deviennent des vendeurs forcés. Ils ne vendent pas parce qu’ils le veulent, mais parce qu’ils y sont obligés. Celsius ne veut pas vendre – mais peut-être qu’elle y est obligée. D’autres fonds, entreprises et particuliers comme Celsius suivront”, écrit le patron de Blockworks.

“Plus les ours font du bruit, plus les prix baissent”, a tweeté Yanowitz, qui voit le bitcoin et les autres crypto-monnaies tomber dans un cercle vicieux en conséquence. “L’enthousiasme se transforme en colère”.

Phase 3

Dans la phase 3, il semble que tout le monde ait abandonné le marché des crypto-monnaies. C’est calme, il y a peu d’investissements. Mais sous la surface, la construction est toujours en cours. Les prix atteignent leur niveau le plus bas, mais ensuite, ils bougent à peine de leur siège.

“Après la douleur maximale vient l’épuisement maximal. Il n’y a pas de rebondissements. Il n’y a pas de récits. Les prix se consolident et vont latéralement ou chutent lentement. C’est ennuyeux.”

Dans les creux, la colère se transforme en silence, affirme Yanowitz. Cela peut sembler poétique, mais ce n’est pas forcément une perspective agréable pour tout le monde.

“Fermez votre ordinateur, dézoomez, allez faire un tour. Mais n’abandonnez pas”, conseille Jason Yanowitz.

Author

  • I first came into contact with Bitcoin in 2017 - and since then, the topic of cryptocurrencies has never left me. For this reason, I have also made BTC & Co. part of my profession and write as a freelance author for crypto publications.

error: Alert: Content is protected !!