Le bitcoin n’est pas considéré comme un titre en Belgique

Dernière mise à jour: 25 novembre 2022

Le régulateur financier belge confirme sa position sur le bitcoin. Tout comme l’ensemble des altcoins, les crypto-monnaies émises uniquement par un code informatique ne sont pas considérées comme des valeurs mobilières.

Règles en Belgique

L’explication vient de l’Autorité belge des services et marchés financiers. Au début du mois, elle a publié un rapport faisant suite à un projet de juillet 2022. Elle avait alors demandé des commentaires.

La clarification selon laquelle le bitcoin n’est pas une valeur mobilière intervient après un nombre croissant de questions sur les lois et réglementations financières existantes en Belgique en lien avec les actifs numériques.

Bien que l’autorité ne soit pas juridiquement contraignante en vertu du droit belge ou de l’Union européenne, le régulateur indique que les cryptocurrences seraient classées comme une valeur mobilière selon sa “feuille de route” si elles étaient émises par une personne ou une entité :

“S’il n’y a pas d’émetteur, comme dans les cas où les instruments sont créés par un code informatique et que cela ne se fait pas en exécution d’un accord entre l’émetteur et l’investisseur (par exemple le bitcoin ou l’éther), alors en principe le règlement sur les prospectus, la loi sur les prospectus et les règles de conduite de la MiFID ne s’appliqueront pas.”

Le document est une feuille de route qui servira de ligne directrice jusqu’à l’adoption de la réglementation du Parlement européen sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA). Elle devrait entrer en vigueur au début de 2024.

Ainsi, malgré le fait que les crypto-monnaies ne sont pas automatiquement des valeurs mobilières par définition, elles sont soumises à d’autres réglementations.

Un débat similaire est en cours aux États-Unis. Entre autres choses, un procès est en cours contre Ripple, tandis que le bitcoin est poussé dans le coin des matières premières. La question est de savoir si la réglementation du bitcoin en tant qu’actif doit donc relever de la CFTC ou de la SEC.

Aux Pays-Bas, le bitcoin relève de la case 3 des règles fiscales.

Author

  • Ivan came across the topic of cryptocurrencies in early 2016 and, as an author and enthusiast, has been intensively involved with the topics of cryptocurrencies, blockchain and STOs ever since.

error: Alert: Content is protected !!