Le gouvernement britannique veut réglementer la ” grève ” et les emprunts au sein de De-Fi

Dernière mise à jour: 7 juillet 2022

De plus en plus de pays jugent nécessaire de réglementer la crypto. Pour de nombreux investisseurs, il s’agit d’un blocage, car certains pays tirent fortement sur les rênes. Le Royaume-Uni prend les devants en créant un système fiscal avec la participation des personnes directement concernées.

Un appel aux témoignages

Le gouvernement a demandé un “appel à preuves” car il cherche des méthodes pour réglementer et éventuellement taxer la crypto au sein de la finance décentralisée (De-Fi). Le caractère positif ou négatif de cette taxe dépendra des conclusions de cet appel.

L’initiative vient de l’autorité fiscale du gouvernement britannique appelée “Her Majesty’s Revenue and Customs (HMRC)”. On pourrait penser que les investisseurs en crypto-monnaies devraient avoir peur de l’administration fiscale britannique, mais l’appel montre que ce n’est pas si mal :

“Le gouvernement est particulièrement intéressé par la question de savoir si la charge et les coûts administratifs peuvent être réduits pour les contribuables engagés dans cette activité, et si le traitement fiscal peut être mieux aligné avec l’économie sous-jacente des transactions concernées”, peut-on lire dans l’appel.

L’ensemble de l’angle De-Fi est remis en question

Le Royaume-Uni a annoncé en avril un ensemble de mesures “destinées à garantir que le secteur des services financiers du Royaume-Uni reste à la pointe de la technologie, attire les investissements et les emplois et élargit le choix des consommateurs.”

Ne voulant pas faire obstacle aux développements de la crypto-monnaie, ils s’engagent donc avec “les investisseurs, les professionnels et les entreprises impliqués dans les affaires de laFi, y compris les entreprises de technologie et de services financiers ; les associations commerciales et les organismes représentatifs ; les institutions académiques et les groupes de réflexion ; et les cabinets de conseil juridique, comptable et fiscal”.

Cela va donc être une grosse tâche et prendre beaucoup de temps aussi. Cependant, HMRC dit que cela ne devrait pas prendre plus de deux mois. En fait, la date de fin de ce processus est le 31 août.

Note critique

Pourtant, le gouvernement britannique est très nuancé dans son approche. C’est logique, puisque d’autres pays ont une vision plus critique de la crypto. HMRC a déclaré que les mesures comprennent également “une intention d’examiner et, le cas échéant, de répondre aux préoccupations soulevées par les parties prenantes concernant le traitement fiscal des prêts DeFi et de la grève.”

Author

  • Florian Feidenfelder is a technical analyst with many years trading experience in the stock exchange and crypto markets. He has broad experience in forex trading, coaching, and funds management.

error: Alert: Content is protected !!