Les banques traditionnelles utilisent 56 fois plus d’énergie que le bitcoin

Dernière mise à jour: 18 juin 2022

Une nouvelle étude sur la consommation d’énergie, l’efficacité et l’évolutivité du bitcoin place les banques sous un mauvais jour. L’étude révèle que les banques traditionnelles utilisent 56 fois plus d’énergie que le bitcoin. L’étude de Michel Khazakka écrit que les paiements en bitcoin sont “un million de fois plus efficaces” que les paiements bancaires traditionnels.

Quatre années de recherche

Le travail de Khazzaka, ingénieur informatique et cryptographe, se base sur quatre ans de recherche et propose, entre autres, une nouvelle façon d’évaluer la consommation d’énergie du bitcoin. Dans une interview accordée à Cointelegraph, Khazakka a déclaré ce qui suit : “Le Bitcoin Lightning Network et le bitcoin en général sont des solutions géniales et très efficaces qui méritent d’être adoptées à l’échelle mondiale. L’invention est assez brillante, assez efficace et assez puissante pour être adoptée en masse.”

Khazzaka, qui a fondé la société de conseil Valuechain en 2021, propose une alternative à la façon dont l’indice de consommation d’électricité de Cambridge évalue la consommation d’énergie du bitcoin. En prenant en compte la durée de vie des équipements miniers, ainsi que le rythme auquel les nouveaux matériaux informatiques entrent en circulation, Khazzaka arrive à une consommation d’énergie de 88,95 TWh par an. C’est bien moins que la consommation d’énergie que Cambridge attribue au bitcoin.

La comparaison bancaire

Khazzaka est un spécialiste des paiements qui a rédigé sa thèse sur la cryptographie en 2003 et a découvert le bitcoin en 2011. Pour la banque traditionnelle, il arrive à une consommation totale d’énergie de 4 981 TWh. Il se base sur la création de l’argent, le transport de l’argent et l’infrastructure physique des banques, entre autres choses. Au moment de la rédaction de cet article, le système Bitcoin est 5,7 fois plus efficace que la banque, selon Khazzaka.

En ajoutant le Lightning Network, le protocole peut théoriquement traiter plus de transactions sans consommer d’énergie supplémentaire “et c’est magique”, voilà comment Khazzaka parle de bitcoin. L’étude conclut que la combinaison du bitcoin et du Lightning Network est 194 millions de fois plus efficace que le système de paiement classique.

Selon Khazakka, la principale conclusion de ses recherches est que le secteur bancaire devrait adopter la blockchain et peut-être même le bitcoin. Bien que la conclusion de Khazzaka puisse surprendre les cypherpunks et les anarcho-capitalistes qui n’ont rien à voir avec le secteur bancaire, l’auteur est convaincu que la technologie peut améliorer le secteur bancaire.

La banque utilise 2,88 % de toute l’énergie

Si les chiffres de l’étude de Khazzaka sont corrects, cela signifie que les services bancaires sont responsables de 2,88 % de la consommation d’énergie mondiale. En comparaison, les 0,05 pour cent du bitcoin ne représentent rien. Il faut cependant ajouter que le volume total de bitcoin est éclipsé par la banque traditionnelle. L’étude est une nouvelle façon intéressante d’aborder la question.

Le bitcoin a été critiqué d’un point de vue traditionnel pour sa consommation d’énergie. Cependant, il apparaît maintenant que nos systèmes actuels font bien pire. Un système de paiement mondial basé sur le bitcoin pourrait être une excellente solution à ce problème. Le monde fonctionnerait avec une forme d’argent équitable et nous utiliserions également moins d’énergie pour le faire. Pour y parvenir, cependant, le Lightning Network a encore du chemin à parcourir en termes de convivialité.

Author

  • Florian Feidenfelder is a technical analyst with many years trading experience in the stock exchange and crypto markets. He has broad experience in forex trading, coaching, and funds management.

error: Alert: Content is protected !!