Une nouvelle loi russe sur les crypto-monnaies pourrait interdire les paiements en bitcoins

Dernière mise à jour: 10 juin 2022

Une nouvelle loi sur les crypto-monnaies rédigée par la Douma d’État pourrait contenir une interdiction des paiements en bitcoins. Selon la pièce signée par Anatoly Aksakov, le chef de la deuxième plus haute chambre du parlement russe, toute forme d’activité financière numérique sera interdite dans le pays.

“Le rouble est la monnaie officielle de la Fédération de Russie”

Aksakov écrit sans ambages l’intention d’interdire les moyens de paiement autres que le rouble en Russie. “Le rouble est la monnaie officielle de la Fédération de Russie. L’article signifie une interdiction de l’introduction d’autres moyens de paiement ou de substituts monétaires sur le territoire de la Fédération de Russie”, a déclaré Aksakov à propos de l’interdiction des paiements en bitcoins.

Pour devenir une loi officielle, le projet de loi doit encore passer trois étapes d’évaluation par la Douma d’État. Ensuite, il atterrit sur le bureau du Conseil de la Fédération et, enfin, Vladimir Poutine doit donner son approbation à la proposition. Il est frappant de constater qu’en octobre dernier, Poutine a déclaré que le bitcoin a le droit d’exister et peut être utilisé comme moyen de paiement.

La Russie hésite

Cette nouvelle ne signifie évidemment pas que l’interdiction des paiements en bitcoins en Russie est une question de temps. Il semble que la Russie ne soit pas tout à fait sûre de ce qu’elle doit faire avec le bitcoin. Au début du mois, Ksenia Yudaeva, le gouverneur adjoint de la banque centrale de Russie, a déclaré qu’elle ne s’opposait pas à ce que les Russes utilisent le bitcoin pour des paiements en dehors de la Russie.

Au début de l’année, la banque centrale était d’avis que le bitcoin devait être totalement interdit, tandis que le ministre des finances optait pour une réglementation. Ainsi, toutes tendances confondues, il est difficile de savoir exactement ce qu’ils ont l’intention de faire avec le bitcoin en termes de législation. Il y a fort à parier qu’ils continueront à brouiller les pistes avant de prendre une quelconque décision.

Author

  • I first came into contact with Bitcoin in 2017 - and since then, the topic of cryptocurrencies has never left me. For this reason, I have also made BTC & Co. part of my profession and write as a freelance author for crypto publications.

error: Alert: Content is protected !!